Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 15:12
undefinedL’ACHAT
   Si vous n’avez pas encore acheté vos graines de fleurs ou de légumes, faites-le sans attendre, nombre d’espèces se sèment au printemps et certaines comme les Lobélias, Pélargoniums, Verveines, Carottes, Ciboules, radis, … peuvent être semées dès maintenant. Toutefois, achetez uniquement les graines qui vous sont utiles selon vos besoins, selon l’exposition de votre jardin (les plantes qui aiment le soleil ne donneront pas grand-chose dans un jardin ombragé) et selon la nature du sol (les plantes de terre de bruyère auront du mal à se développer dans un sol calcaire). Allez, de préférence, dans un magasin spécialisé où les vendeurs sauront vous conseiller.
LE VOCABULAIRE
   Afin d’augmenter les chances de réussir vos semis, sachez décrypter le vocabulaire souvent retrouvé sur les sachets de graines :
Semer en pépinière : dans un emplacement temporaire, soit en pleine terre (à l’extérieur), soit en caissette, en terrine ou en pot.
Semer en place : à l’endroit où la plante passera toute sa vie.
Semer sous abri chauffé : semis effectué « à chaud », en serre, sur couche ou tout simplement dans la maison.
Semer sous abri : sous un tunnel plastique ou dans un châssis (coffre en planches ou en plaques de béton recouvert d’une vitre fixée sur un cadre en métal ou en bois).
Semer en poquet :mettre trois à quatre graines dans le même trou (les trous devant être espacés).
Éclaircir :c’est-à-dire arracher les plants superflus pour laisser de l'espace aux autres.
Planter ou mettre en place : mettre la plante définitivement à l’emplacement où elle fleurira ou fructifiera.
Bon à Savoir : les hybrides F1 (Filiation N° 1) sont des variétés de plantes issues d’une fécondation manuelle très onéreuse, ils coûtent donc plus chers que les variétés fixées, mais ils offrent précocité, floribondité et surtout une très bonne résistance aux maladies, ce qui vous épargnera les frais des traitements engagés pour mener une culture à bien.
Repost 0
Published by KIMO H. O. - dans Tâches jardinières.
commenter cet article
18 janvier 2008 5 18 /01 /janvier /2008 19:31
Boutures_en_sec.jpg   Dès la chute des feuilles, de novembre à mars, on peut exécuter presque toutes les boutures issues d’arbres ou arbustes à feuillage caduc. Il existe deux sortes de boutures « en sec » : celles coupées juste à quelques millimètres au-dessous d’un œil ou bourgeon (1), et celles prélevées par « écalage » de manière à conserver à leur base un talon (2). Il faut savoir que les boutures à talon (2) ont plus de chance de s’enraciner que celles sectionnées sous un œil (1). Dans un cas comme dans l’autre, les boutures doivent mesurer 15 à 20 cm de longueur. Elles se piquent en plein air, dans la terre du jardin allégée par le mélange d’un peu de sable et de tourbe. Si l’enracinement se fait correctement, les bourgeons des boutures devront s'épanouir au printemps.
Repost 0
Published by KIMO H. O. - dans Tâches jardinières.
commenter cet article
18 novembre 2007 7 18 /11 /novembre /2007 21:18
Paquerettes-1.jpg 
 
   Récemment, plus précisément le 08 octobre, j’ai semé la ‘Pomponnette’ à l’extérieur, c’est une des variétés de Pâquerettes (Bellis perennis).
   Waouh ! La levée des graines a commencé dès le 12 octobre. Et le 15 du même mois – date de prise de la photo ci-contre – toutes les graines ou presque ont fini par germer.
Paquerettes-2.jpg 
 
 
   Un mois après, les plants continuent à pousser tranquillement, toujours à l’extérieur. Évidemment, j’ai dû éclaircir (c’est-à-dire, sacrifier quelques-uns des plants pour laisser de l’espace aux autres).
   Il faut dire qu’ici à Alger, le climat est des plus cléments. La photo, ci-contre, a été prise le 13 novembre.
Paquerettes-17-novembre-2007.jpg   Les plants étant assez forts, je les ai repiqués dans des pots de yaourt (très pratiques ces pots de yaourt !), ils y demeureront jusqu’à ce que leurs racines tapissent le fond des pots. Ainsi, leur mise en place se fera sans problème ; à ce moment-là, il suffira de briser le rebord des pots qui, avec le temps, devient cassable, et ensuite les déchirer en deux pour pouvoir extirper la plante avec toute la motte de terre, cela préservera les racines de tout dommage.
   À vrai dire, il a fallu semer en été mais j’espère que le semis automnal fleurira quand même au printemps prochain. Je n’en suis pas tout à fait sûr mais on verra bien !
   Rendez-vous, donc, le jour de la floraison.
Repost 0

Présentation

À LIRE ÉGALEMENT :

_________________________________________________________________________________________________________
undefinedLES OISEAUX DE NOS JARDINS : QUE FAUT-IL FAIRE POUR EUX ?
 
  Les oiseaux sont et seront toujours les bienvenus dans les jardins ; et si certains nous débarrassent des insectes ravageurs, d’autres nous … en savoir plus
_________________________________________________________________________________________________________
undefinedLE CHLOROPHYTUM, UNE PLANTE DÉPOLLUANTE
 
  Très décoratif et résistant, le Chlorophytum – également appelé ‘plante araignée’ – est une plante d’intérieur qui requiert peu d’entretien. Il … en savoir plus
_________________________________________________________________________________________________________
undefinedARROSEZ INTELLIGEMMENT !
 
  L’eau constitue environ 95 % du poids de la matière végétale et c’est elle qui dissout les sels minéraux et qui, une fois absorbés par les … en savoir plus
_________________________________________________________________________________________________________

Merci-de-votre-visite-Kimo.JPG

Rechercher

Semez la vie !

Semez-la-vie--.gif
Images : Kimo H. O.
Animation : Fouzol.

Archives

Les Violettes

Avec Nathalie CASBAS.

violette.gif
Blog terrestre


 

Pages

Mes Amis(es)

Palette.gifMadjid, l'Artiste, vous attend !

Pluriel.gif
Rejoignez Fouzol !

marenostrum.gif
Jacqueline entre Rome et Alger !

Kareem-s-light.gifKareem's Light.

 

 Ellada et Natell

Le jardinage avec Natell & Ellada.

Liens Favoris